EDITORIAL

Nous nous inscrivons dans la continuité !

Au seuil de cette année 2018, nous voudrions, d’entrée de jeu, souscrire à une très agréable tradition en présentant nos meilleurs vœux à tous nos aimables lecteurs et toutes nos aimables lectrices de par le monde, à tous et toutes nos distingué(e)s abonné(e)s en général et à nos illustres abonné(e)s d’honneur en particulier, sans oublier nos petit(e)s ami(e)s que sont les enfants du monde ainsi que nos chers partenaires qui, nous faisant confiance, cheminent avec nous au fil de notre existence depuis l’aube du 3e millénaire. Notre désir ardent est que, non seulement en cette année 2018 mais aussi durant toutes les années à venir, les nations et les différentes races qui peuplent notre « village planétaire » puissent coexister pacifiquement, dans le respect et la considération mutuels, et œuvrer ensemble pour la promotion de la dignité humaine, de la fraternité et de l’amitié entre les peuples ainsi que pour l’avènement d’un monde véritablement épris de paix, de justice, d’égalité et de liberté. Aussi aurions-nous souhaité voir des alternances pacifiques s’opérer à la tête des pays, dans le respect scrupuleux des constitutions qui les régissent. Et, quels que soient ceux qui doivent partir, parce qu’il faut savoir partir à temps et par la grande porte, et ceux qui arriveront, que la bonne gouvernance soit de mise et que les intérêts, « suprêmes » comme on dit, de leurs nations soient mis au-dessus des intérêts partisans pour ne pas dire personnels. Le début d’une année, après qu’une autre ait tiré sa révérence, étant un moment propice pour dresser le bilan et établir des perspectives, nous pouvons nous permettre de dire que 2017 a été essentiellement marquée pour nous par notre aménagement sur Twitter qui,  nous ayant permis d’une part d’enregistrer des  retombées positives tels l’accroissement aussi bien en quantité qu’en qualité de notre lectorat à travers le monde, l’enrichissement de notre carnet d’adresses, …, a aussi de l’autre occasionné l’augmentation du volume de notre travail par la création de nouveaux défis(multiplication de diverses sollicitations, création de nouveaux besoins, …), que nous nous devons de relever. Et le bilan que nous avons établi jusqu’ici de notre installation sur le réseau social susmentionné, installation réfléchie bien sûr parce que nous ne faisons rien au hasard ou par suivisme mais par conviction profonde, est, après avoir balancé son actif et son passif, si heureusement, positif ! A part cette nouvelle percée au plan TIC que nous venons de mentionner singulièrement, nous allons continuer inexorablement, jusqu’à aboutissement et sans « confondre vitesse avec précipitation », avec la réalisation de nos différents chantiers annoncés en 2017 et poursuivre, à notre façon, notre modeste contribution à la lutte implacable contre les différents fléaux (injustice, corruption, enrichissement illicite, mal gouvernance, non-respect de la dignité humaine, dépravation des mœurs, narcotrafic, crime organisé, impunité, …), qui, si malheureusement, gangrènent encore notre monde aujourd’hui. Et en dépit du devoir de réserve que nous dicte, des fois, la diplomatie communicationnelle que nous exerçons, nous allons, même en coulisses, continuer à œuvrer, Dieu aidant et en actionnant subtilement sur nos différents leviers dont l’efficacité n’est plus à démontrer, pour le triomphe de la justice,  pour la victoire de la vérité sur le mensonge, pour ne pas dire du bien sur le mal. Fier de la beauté et de l’habileté de notre plume et en en attendant  l’aboutissement complet de notre projet « Editions plurilingues », Dieu seul sait encore quand, permettez-nous de dire, enfin, comme nos amis Anglo-saxons : « Happy New Year » ! (1)

Vital Ntambwe B. Baraka

(1) : ( Heureuse Nouvelle année ! )

 

- EDITORIAL -

 

Notre fusil n’a pas changé d’épaule !

Depuis le 31 décembre à minuit, l’année 2018 a tiré sa révérence, laissant la place à l’arc-en-ciel 2019 dont Dieu seul connait réellement tout le contenu. La fin d’une année et le début d’une autre étant un moment propice pour dresser des bilans et établir des perspectives, nous nous sommes permis pour notre part de jeter un regard rétrospectif sur l’année sur laquelle les lampions viennent de s’éteindre. Et au vu des résultats engrangés, nous pouvons, sans tomber dans le piège de l’autosatisfaction, nous permettre ne serait-ce que de sourire, d’exprimer notre joie. Surtout que notre aménagement, réfléchi et pas par suivisme, sur la plate-forme Twitter a permis une augmentation de façon significative, en quantité comme en qualité, de notre portefeuille « Lecteurs et Lectrices ». Les années, certes, passent et ne se ressemblent pas, mais compte tenu de la noblesse des objectifs que nous nous sommes déjà assignés et de l’efficacité de nos stratégies qui ont déjà fait leurs preuves, nous avons décidé, en âme et conscience, de ne pas changer notre fusil d’épaule et de continuer sans relâche l’accomplissement de notre noble mission dans le même sens, à poursuivre avec notre approche novatrice de l’information et de la communication et n’entendons aucunement nous laisser distraire par qui que ce soit ou quoi que ce soit. Au risque de réécrire toutes les précisions que nous avions déjà apportées dans notre dernière note éditoriale, nous tenons à rappeler aux un(e)s et à informer les autres que le Magazine international Découvertes n’est pas un organe d’informations en continu, mais un organe international non seulement d’information spécialisée mais aussi de « diplomatie communicationnelle ». Et qu’à ce titre, nous nous sommes, en toute liberté et en toute indépendance, dressé une ligne éditoriale spéciale et avons élaboré un bouquet rédactionnel particulier qui nous permet d’assurer valablement une couverture mondiale de tous les horizons. N’étant ni un quotidien, ni un hebdo encore moins un mensuel, et alliant le journalisme conventionnel à celui d’investigation qui requiert quant à lui, et comme nous l’avions déjà dit précédemment, des stratégies communicationnelles particulières, beaucoup de sagesse, de discrétion, de patience, du temps et de moyens, nos publications, aux articles de fond qui s’inscrivent dans la durée, observent une périodicité particulière pour ne pas dire spéciale. Sans oublier dans tout ça que le volet « diplomatie communicationnelle » nous dicte d’écrire peu mais bien et de mener beaucoup d’actions qui puissent graviter autour de ces écrits. Vous comprendrez bien pourquoi nous ne sommes pas obnubilés par la recherche du sensationnel, même si notre confrère, le grand reporter talentueux et baroudeur de la presse, Soumaïla Aïdara que nous avons surnommé affectueusement « amoureux du sensationnel », sait pertinemment bien le faire. L’environnement linguistique dans lequel nous évoluons actuellement nous presse de passer à la vitesse supérieure dans la réalisation de notre projet « Publications plurilingues » et la langue de Shakespeare s’est déjà imposée en tête de la liste d’attente. A ce sujet, nous préférons, compte tenu des efforts multiformes à consentir, surprendre que verser beaucoup d’encre avant la concrétisation. Etant donné que nous sommes au seuil de l’année 2019, nous ne saurions terminer cet éditorial sans souscrire, comme toujours et au nom de toute l’équipe du Magazine international Découvertes, à une agréable tradition en présentant très chaleureusement, sans en faire un acte routinier, nos meilleurs vœux à toutes nos aimables lectrices et tous nos aimables lecteurs à travers le monde, à nos cher(e)s followers, à nos respectables partenaires, à nos illustres abonné(e)s d’honneur et à toutes et tous nos contemporain(e)s qui peuplent la planète, tout en les exhortant à poursuivre inlassablement avec nous, Dieu aidant, le combat, déjà gagné d’avance, pour le triomphe des valeurs positives. Bonne et heureuse année 2019 !

Vital Ntambwe B. Baraka 

-     -  NOTE EDITORIALE - 

Inexorablement !

Le premier semestre de l’année 2018 a déjà fini sa carrière, emportant avec lui des événements tels la célébration de la 41e journée internationale des femmes le 8 mars, la tenue du dernier sommet du G7 les 8 et 9 juin dans la splendide région de Charlevoix au Québec, la rencontre inédite entre l’actuel locataire de la Maison Blanche, le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un qui a eu lieu à Singapour le 12 juin, … Le second semestre, quant à lui, s’est ouvert sur le sommet de l’OTAN les 11 et 12 juillet à Bruxelles, avant que le 16 du même mois à Helsinki en Finlande, le président américain Donald Trump ne rencontre au sommet son homologue russe Vladimir Poutine. Pendant ce temps et après un petit intermède rédactionnel, nous allons, nous autres et Dieu aidant, poursuivre inexorablement notre noble et exaltante mission déjà clairement définie dans nos derniers éditoriaux. Sans chercher à déroger à notre tradition qui voudrait qu’un seul éditorial puisse couvrir toute notre année rédactionnelle, nous voudrions, tout en réaffirmant nos propos déjà tenus en préambule dans nos derniers écrits, apporter quelques précisions qui s’imposent, au regard de certains constats faits durant  le chemin déjà parcouru cette année 2018. Ainsi tenons-nous à préciser que le Magazine international Découvertes n’est ni un quotidien, ni un hebdo encore moins un mensuel. Mais qu’il est un « organe international d’information spécialisée et de diplomatie communicationnelle » qui, par des publications spéciales (« files spéciales », « cahier spécial », « édition spéciale », …), qui observent une périodicité particuliere pour ne pas dire spéciale (trimestrielle, semestrielle, annuelle, ...), et contiennent des articles de fond qui s’inscrivent dans la durée, poursuit l’atteinte d’un certain nombre d’objectifs majeurs que nous nous sommes librement fixés et qui ont été déjà amplement dévoilés dans nos précédents éditoriaux. Ce qui fait donc que nos articles, souvent suivis d’autres actions, résistent à l'usure du temps et que même après une durée relativement assez longue, leur actualité ne soit toujours pas entamée. Vous comprendrez pourquoi un seul de nos menus rédactionnels peut, par des lectures non en diagonale mais profondes, occuper notre lectorat toute l’année. Il est vrai que c’est « quand un homme mord un chien » que c’est véritablement de l’information, mais pour nous, même « quand un chien mord un homme », c’est toujours de l’information. Cela explique notre appréciation et notre attitude, parfois différentes des autres, face à certains événements qui sont organisés, ici et là, à travers le monde. Agissant, nous l’avions déjà dit, par conviction profonde et non par suivisme, il est donc normal que nous ne soyons pas emballés par « tout ce qui bouge ». Vous comprendrez une de fois de plus pourquoi il peut nous arriver de couvrir, à notre façon, certaines rencontres, dites grandes, et ne pas en faire écho sur le moment, préférant mettre nos articles au « frigo » pour, en temps opportun selon nous, les sortir, les réchauffer et les servir parfois au moment où on s’y attend le moins. Isaac Newton n’a-t-il pas, grâce à une observation personnelle et attentive, découvert la loi de la pesanteur ou de l’attraction universelle qui joue un grand rôle dans l’aérodynamique? N’avons-nous pas aussi le droit de sortir raisonnablement des « sentiers battus » et de nous engager résolument, comme nous l’avons déjà fait, dans la voie de l’innovation ? A un magazine spécial, des procédures spéciales donc ! Même si le temps ne s’y prête pas pour nous étendre en longueur, nous ne pouvons pas, avant de boucler cette note éditoriale, ne pas faire ne serait-ce qu'un clin d’œil à nos cher(e)s lecteurs et lectrices à travers le monde, à nos aimables « followers » et à nos respectables partenaires, à nos très cher(e)s frères et soeurs, ami(e)s et sympathisant(e)s, à nos vaillant(e)s confrères et consœurs de la presse tant internationale que nationale, à nos illustres abonné(e)s d’honneur ainsi qu’à tous et toutes nos contemporain(e)s, exhortant, chacun et chacune, à œuvrer véritablement, comme nous l’avons déjà dit antérieurement, pour la paix, la justice, l’égalité et la liberté, pour la promotion, sans distinction des origines ni des races, de la dignité humaine, de la fraternité et de l’amitié entre les peuples de notre village planétaire. Excellente lecture grâce à notre bouquet rédactionnel de 18 rubriques qui nous donne la latitude d’assurer une couverture mondiale de tous les horizons!

Vital Ntambwe B. Baraka

 

EDITORIAL

Une année des honneurs et des récompenses

Les lampions se sont déjà éteints sur l'année 2016, nous laissant entrer victorieusement en 2017 qui est pour nous, Dieu soit loué, une année des honneurs et des récompenses qui verra certainement l'aboutissement heureux de beaucoup de nos efforts et la réalisation de beaucoup de nos rêves les plus chers. Avec le développement des Technologies de l'information et de la communication, les défis mais aussi les enjeux informationnels et communicationnels ont certes grandi. C'est pourquoi nous continuerons et nous nous efforcerons d'innover et d'enrichir notre menu rédactionnel afin de mieux répondre aux besoins et sollicitations de plus en plus exigeants de l'ensemble de nos lecteurs et partenaires à travers le monde. Sans tomber dans l'autosatisfaction, nous nous réjouissons de quelques résultats notables que nous avons obtenus jusqu'ici au gré, Dieu merci, d'une haute lutte menée, durant une quinzaine d'années, avec méthode et professionnalisme et grâce au dynamisme et à l'efficacité de notre équipe. A ce niveau et singulièrement, nous avons noté avec beaucoup de satisfaction que notre projet des publications plurilingues est déjà partiellement réalisé avec le trio linguistique "français-anglais et portugais" qui s'est déjà dégagé du lot. Tout en jetant un regard vers nos actions futures que nous aurons à mener dans le respect scrupuleux de notre plan stratégique de communication et de notre ligne rédactionnelle, nous pouvons d'ores et déjà vous assurer que l'excellence demeure et demeurera notre crédo, et que nous allons rester fidèles à notre noble et éminente mission qui est de former et d'informer objectivement l'opinion mondiale, d'alerter et d'interpeller la communauté internationale sur les questions brulantes de notre "village planétaire", et d'amener, grâce à la beauté et à l'habileté de notre plume, nos lecteurs et lectrices de par le monde à la découverte de nombreuses destinations que constituent les différents pays de la planète, de promouvoir le partenariat Nord-Sud et Sud-Sud ainsi que la paix sans laquelle celui-ci ne peut être possible, de contribuer à notre humble niveau et à notre façon à la promotion de la bonne gouvernance et à la lutte contre la pauvreté, la corruption, l'injustice et l'impunité. Vous comprendrez pourquoi nous continuerons, inexorablement, à allier le journalisme conventionnel à celui d'investigation qui exige quant à lui beaucoup de stratégies communicationnelles, de discrétion, de sagesse et de patience, de temps et de ressources. Aussi, nous allons poursuivre l'exercice de l'art diplomatique parce qu'avec le Magazine international "Découvertes", il est aussi, faut-il le reconnaitre, question de "diplomatie communicationnelle". Meilleurs voeux!

Vital Ntambwe B. Baraka